Commandes publiques d'une œuvre d'art

Le dispositif dit du « 1% artistique »

Est une procédure spécifique de commande d'œuvres d'art, qui impose aux maîtres d'ouvrages publics de consacrer "un pour cent" du coût de leurs constructions à la commande ou l'acquisition d'une œuvre d'un artiste vivant spécialement conçue pour le bâtiment considéré.

Mis en place pour soutenir la création contemporaine et sensibiliser le public, le dispositif répond à des règles spécifiques de passation de la commande publique.

 

Le dispositif du « 1 % artistique » est obligatoire pour 

    * la construction ou l'extension de bâtiments publics

    * la réhabilitation de bâtiments publics, en cas de changement d'affectation, d'usage ou de destination (hors travaux         d'entretien courant et de maintenance).

Il ne s'applique qu'aux opérations dont la maîtrise d'ouvrage est assurée par l'État ou ses établissements publics autres que ceux ayant un caractère industriel et commercial . Leur mandataire et les établissements publics de santé, ou les collectivités territoriales (ou leurs groupements) pour leurs domaines de compétences (bibliothèques, collèges, lycées, etc.), mais uniquement concernant les constructions neuves.

Le dispositif du « 1 % » artistique est calculé sur le montant prévisionnel hors taxe des travaux exprimé lors de la remise de l'avant-projet définitif, dans la limite de 2 millions d'euros. Sont exclues de la base de calcul les dépenses de voirie et réseaux, d'équipement mobilier, les études de géomètre et de sondage.

Si le montant est inférieur à 30 000 € HT, le maître d'ouvrage peut, après avis du maître d'œuvre, de l'utilisateur de l'ouvrage et du directeur régional des affaires culturelles (Drac), choisir d'acheter une œuvre existante auprès d'un ou plusieurs artistes vivants.

0 commentaires

Exposition "Collecte et Souvenir"     

Ce projet novateur, constitué de pièces uniques (22 au total), adapté à une utilisation éducative et culturelle, est un outil de dialogue sur le thème de la reconnaissance du travail, des actions et de la sensibilité des femmes au quotidien.

Les créations présentées ici, ont été pensées et réalisées dans l’atelier de Cynthia FUSILLO, au fil du temps et au travers d’expérimentations.

 

La matière, joue le rôle de protagoniste en référence à la décoration, à la femme et à la nature.

L’intégration d’icônes féminines, tout comme la récupération et le recyclage des matériaux, la collecte, la couture, le collage… soulignent l’aspect fonctionnel et esthétique provenant de l'héritage féminin.

 

Chacune des différentes pièces présentées, raconte sa propre histoire.

Elles sont réalisées en papier, ou en textile cousu ou collé, où sont appliqués des éléments intimes féminins, des impressions de photos, des poussières, de la terre, du fil, des gravures, des feuilles, des pétales de fleurs, etc.

Des textes, des poésies et haïkus s’ajoutent à ces créations uniques.

"Mon intention est de mettre en évidence et à l’honneur les tâches féminines.

Les petits gestes intimes, la réflexion sur soi et la poésie, ont une plus grande vie quand ils entrent dans le domaine de l'art." Cynthia FUSILLO

Art et Business

Se démarquer par l'art c'est l'art de se démarquer !

 

Adaptez l’art à votre business !

 

Une entreprise, une ville, peut désirer une création, choisir un thème représentatif de son entreprise ou d'une image à véhiculer.

La mise en place d’un projet artistique qui correspond à votre image et à vos valeurs, constituera une image de modernité tout en participant au soutien de la création contemporaine, dans le cadre du mécénat d'entreprise.

 

Nous vous aidons à choisir l'artiste (peintre, sculpteur, céramiste, photographe...) en fonction de vos cibles et du message que vous désirez transmettre, mais aussi en fonction de votre budget.

 

Une production d’artiste pour refléter les valeurs de votre entreprise !

L’apport novateur de la création artistique permet à l’entreprise de se réinventer, de reconsidérer son image, en libérant des valeurs originales ou en les entretenant.

Cette orientation, va permettre à votre société de se valoriser, de se démarquer en apportant comme valeur ajoutée, l’ouverture d’esprit et la modernité.

 

Une ouverture, un regard différend !

La présence de l’art permet de créer et partager des impressions, des émotions, à l’occasion d’un événement de promotion, d’une soirée, d’une réunion importante etc…

Mais aussi de stimuler l’imagination et l’originalité créative de vos collaborateurs.

 

Se démarquer par l'art, c'est l'art de se démarquer !

 

0 commentaires

Pourquoi s'offrir de l'art ?

Chaque jour, à chaque instant, une œuvre d’art contemporain "choisie" engendrera de l’admiration,

de la fierté et surtout du plaisir, elle nous conduira à la réflexion, quelquefois au message avant-gardiste de l’artiste, à l’expression de son regard sur notre société.

 

Participons ! parce que le chemin pour aboutir à une production d’œuvres qui vous permettra d’en élire une et de vous l’offrir, est long, coûteux et impose des sacrifices aux artistes.

 

Atelier, matériel, documentation, archives, stockage, voyages et déplacements….

 

Reconnaissons-le et contribuons à faire vivre la création artistique !

 

Modalités pour déduire l'achat d’œuvres d'art de votre bilan

        * L'oeuvre doit être acquise auprès d'un artiste vivant  ou par l'intermédiaire d'un professionnel du marché d’œuvres d'art

        * Vous vous engagez à exposer gratuitement et dans un lieu accessible au public et aux salariés de votre entreprise (hormis votre  bureau) pendant 5 ans

        * Vous devez inscrire l'achat de cette oeuvre à l'actif du bilan

Vous pouvez déduire le montant de cette acquisition de votre résultat imposable, dans la limite de 5 du chiffre d'affaire, par fraction de valeur égale, et ce dès la première année d'achat, puis les quatre années suivantes.

Ex. pour 200 000 € de CA vous pouvez déduire 1000 €/an,  soit un achat de 5000€/5 ans. 

1 commentaires

Commandes publiques d'une œuvre d'art

Depuis 25 ans, plus de 700 réalisations de commandes publiques en France 

Cette tradition artistique française puise ses sources dans l’Ancien Régime et a été formalisée en 1983 par le Ministère de la Culture, grâce à la création un an auparavant de la Délégation aux Arts Plastiques par Jack Lang.

Le dispositif dit du « 1% artistique »

Est une procédure spécifique de commande d'œuvres d'art, qui impose aux maîtres d'ouvrages publics de consacrer "un pour cent" du coût de leurs constructions à la commande ou l'acquisition d'une œuvre d'un artiste vivant spécialement conçue pour le bâtiment considéré.

Mis en place pour soutenir la création contemporaine et sensibiliser le public, le dispositif répond à des règles spécifiques de passation de la commande publique.

 

Le dispositif du « 1 % artistique » est obligatoire pour 

    * la construction ou l'extension de bâtiments publics

    * la réhabilitation de bâtiments publics, en cas de changement d'affectation, d'usage ou de destination (hors travaux         d'entretien courant et de maintenance).

Il ne s'applique qu'aux opérations dont la maîtrise d'ouvrage est assurée par l'État ou ses établissements publics autres que ceux ayant un caractère industriel et commercial . Leur mandataire et les établissements publics de santé, ou les collectivités territoriales (ou leurs groupements) pour leurs domaines de compétences (bibliothèques, collèges, lycées, etc.), mais uniquement concernant les constructions neuves.

Le dispositif du « 1 % » artistique est calculé sur le montant prévisionnel hors taxe des travaux exprimé lors de la remise de l'avant-projet définitif, dans la limite de 2 millions d'euros. Sont exclues de la base de calcul les dépenses de voirie et réseaux, d'équipement mobilier, les études de géomètre et de sondage.

Si le montant est inférieur à 30 000 € HT, le maître d'ouvrage peut, après avis du maître d'œuvre, de l'utilisateur de l'ouvrage et du directeur régional des affaires culturelles (Drac), choisir d'acheter une œuvre existante auprès d'un ou plusieurs artistes vivants.

0 commentaires

Artistes en résidence dans l'entreprise

 

Accueillir un artiste en résidence dans son entreprise !

Les objectifs de l'opération sensibilisent les salariés à l'art.

 

L’artiste dispose d’une période allant de 3 à 9 mois et d’un espace dédié dans l’atelier de l’entreprise. L'esprit de créativité de l'ensemble des employés et des collaborateurs se trouve ainsi stimulé, poussé à la réflexion afin de trouver des solutions innovantes et inspiratrice autour de la construction conjointe d'une œuvre.

Tous les domaines méritent d'être exploités, vidéos, peintures, créations plastiques, céramiques...

 

Les médias sont très friands de ce type d'initiatives originales, la communication autour de l'événement peut être très efficace.

Se démarquer dans sa dimension culturelle, ne s'improvise pas.

 

1 commentaires

L'art dans l'entreprise

L'intervention et la volonté de l'artiste, peut modifier la valeur d'un objet, de l'image d'une entreprise.

Instaurer des collaborations avec les artistes, où chacun peut tirer un avantage de cette nouvelle créativité.

Faire basculer de façon providentielle  son image et par conséquent le regard de sa clientèle est une opportunité non négligeable.

Les entreprises se positionnent en relais de l'art, mécène interne.

 

 

3 commentaires

La culture est un art de vivre !

Une œuvre d'art pour adoucir, embellir et harmoniser votre vie.

L’énergie, l’apaisement, le confort que suscite la présence d’une œuvre d’art est incomparable.

Elle va accompagner votre quotidien, marquer votre identité intimement et personnellement.

Vous la découvrirez et redécouvrirez avec le temps, elle fera apparaître une partie de votre sensibilité,

vous incitera à la réflexion.

Une œuvre est unique, la rencontre avec un « coup de cœur » peut-être vécu comme un acte d’amour.

L’énergie, l’apaisement, le confort que suscite la présence d’une œuvre d’art est incomparable.

Une œuvre d'art peut ainsi nous conduire à une autre perception du monde, du regard, des sens et des priorités ; Elle n’a pas de fonction propre, elle relève de l’esthétique, d’un concept au caractère individuel.

Laissez-la vous envahir, ressentez-la vous envelopper, sans objectivité.

 

Aujourd’hui la compréhension des créations contemporaines n'est pas toujours accessible et nous amène à interpréter la complexité esthétique de certaines pièces.

 

Quelquefois ces œuvres suscitent une résistance à notre compréhension directe, et cela "titille" notre réflexion.

On s’interroge, on interprète, on se renseigne, on en discute …

Cela ne constitue t-il pas une première richesse ?

Une œuvre d'art peut ainsi nous conduire à une autre perception du monde, des sens et des priorités ; Elle n’a pas de fonction propre, elle relève de l’esthétique, d’un concept au caractère individuel.

Laissez-la vous envahir, ressentez-la vous envelopper sans objectivité.

L’esprit façonne l’art et l’art façonne l’esprit.

 

0 commentaires

Exposer dans les lieux publics

  

Et l’impulsion culturelle !!  

L'impact et la valorisation économique des lieux d’exposition publics, incite à développer des actions de conquête et de fidélisation d’un public, qui visent principalement des objectifs de fréquentation. 

 

Pourtant la mission est fondamentale pour un musée et ses projets, elle représente son essence et sa singularité, le choix est donc essentiel.

le rôle de l'exposition étant de générer des discussions, des interrogations, des recherches complémentaires, des sensations diverses et "d'imprimer" des images inoubliable.

 

Des budgets sont prévus pour accueillir des collections d'artistes à connotation didactique, dénonciatrice d'un événement ou fait de société, nouvelles tendances...

Le but premier de l'art n’est pas obligatoirement de se vendre, une création qu'elle soit dessin, toile, objet ou photographie, une fois vendue n'a plus vraiment d'existence s'il n'y a personne pour la regarder.

 

 

1 commentaires

Protéger la liberté créatrice

 

 

 

Un créateur ne devrait pas prendre en compte la tendance et les exigences d’un public acheteur.

 

Délimiter la forme, le contenu, les couleurs, les techniques, voire même les sujets qui devront s'adapter à la vente, visent à formater une œuvre qui devient un objet de décoration vidé de son sens.

 

 

Une création devrait apporter par sa simple existence 

la réflexion, le plaisir, le rêve, l’exaltation d’un sens …. 

0 commentaires

Préserver l'héritage culturel

 

L’héritage culturel et artistique offre des tendances de l’art très diversifiés, les nouveaux langages de la scène artistique suscitent réflexions et débats, partager ses impressions, sa compréhension, sa lecture d’une œuvre c’est s’impliquer dans le milieu avant-gardiste de la création.

 

Participer aux vernissages, aux rencontres artistiques, 

à toutes les formes de discussions fait vivre l’art…

 

0 commentaires

Le rôle de l’artiste  créer, sa finalité être reconnu…

 
 
MÉDITER ...
 
Des barèmes de rémunération ont été établis pour un groupe musical ou une troupe théâtrale, pour les dédicaces et expositions des "auteurs-écrivains", 
de ce fait, ils ne rencontrent pas les mêmes difficultés qu'un peintre, plasticien, photographe, sculpteur...
 
Les arts plastiques sont aussi nécessaires que les arts audio visuels, cinématographiques ou théâtraux !
 
 
Une présentation d’œuvres implique la reconnaissance du travail effectué et sa valeur intrinsèque.
La norme, dans les métiers de l'art aujourd’hui, est de ne pas rémunérer les "artistes-créateurs" pour exposer, pourtant une rétribution vitale et libératrice quoi de plus normal ?
Une oeuvre ne naît pas subitement, l'artiste a dû travailler ; réflexion, doutes, croquis, essais etc... pour arriver au résultat final.
Ce travail ne peut se faire qu'avec du temps, le processus pour aboutir à une œuvre peut être long, si cette évolution est souvent invisible pour le public, il est important de la prendre en compte.
1 commentaires

Avantages fiscaux pour l'acquisition d’œuvres d'art

 Acquérir une œuvre d'art, soutenir la création contemporaine et se constituer un patrimoine

L'acquisition d'œuvres d'art d'un artiste vivant, c'est pour le particulier ou l'entreprise s'ouvrir un univers de goût et de plaisir.

 Acquisition d’œuvre d'art et fiscalité des particuliers.

L’acquisition d’œuvre d’art est non imposable car elle n’est pas assujettie à l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF). Cette disposition fiscale, applicable aussi bien aux peintures, dessins, gouaches, aquarelles qu'aux sculptures et aux bronzes, est un parfait outil de déplafonnement de l'ISF.
Article 8551 du code général des impôts : « les objets d'antiquité, d'art ou de collection ne sont pas compris dans les bases d'imposition à l'impôt de solidarité sur la fortune ».

Si vous revendez votre œuvre à un prix inférieur à 5000 €, vous serez exonéré d’impôt. Au delà, vous serez imposé à 5 % (sauf si vous détenez cette œuvre depuis plus de douze ans).

Acquisition d’œuvre d'art et fiscalité des entreprises.

Si vous souhaitez acquérir des œuvres originales d'artistes vivants et les exposer dans votre entreprise, vous bénéficierez de déductions fiscales sur le résultat de l'exercice d'acquisition et sur les quatre années suivantes.
Exemple : votre entreprise fait un chiffre d’affaires de 100 000€.
A hauteur de 0,5%, vous bénéficiez donc de 2 500 € pour l'achat d'une ou plusieurs œuvres. Inscrivez en dépense 500€ d’achat par an pendant 5 ans. Cela diminuera le résultat de votre chiffre d’affaire annuel et donc votre impôt.

La déduction fiscale effectuée, par fractions égales, au titre de chaque exercice ne peut dépasser 0,5 % du chiffre d'affaires de votre société.
Inscrivez cet achat en dépense (sur un compte de réserve spécial) lors de votre résultat annuel. La déduction sera de 20% du prix d'achat de l’œuvre pendant 5 ans.
Exposez l’œuvre pendant 5 ans (la durée d'amortissement de l’œuvre) dans un lieu accessible aux salariés, clients ou fournisseurs de l'entreprise à l'exclusion des bureaux individuels.
Les œuvres doivent être réalisées par des artistes vivants.
Les œuvres sont exclues de l'assiette de la taxe professionnelle.

Article 238 bis AB (modifié par Loi n°2005-1720 du 30 décembre 2005 - art. 70 JORF 31 décembre 2005) : « les entreprises qui achètent, à compter du 1er janvier 2002, des œuvres originales d'artistes vivants et les inscrivent à un compte d'actif immobilisé peuvent déduire du résultat de l'exercice d'acquisition et des quatre années suivantes, par fractions égales, une somme égale au prix d'acquisition. La déduction ainsi effectuée au titre de chaque exercice ne peut excéder la limite mentionnée au premier alinéa du 1 de l'article 238 bis, minorée du total des versements mentionnés au même article. Pour bénéficier de la déduction prévue au premier alinéa, l'entreprise doit exposer dans un lieu accessible au public ou aux salariés, à l'exception de leurs bureaux, le bien qu'elle a acquis pour la période correspondant à l'exercice d'acquisition et aux quatre années suivantes. Sont également admises en déduction dans les conditions prévues au premier alinéa les sommes correspondant au prix d'acquisition d'instruments de musique. Pour bénéficier de la déduction, l'entreprise doit s'engager à prêter ces instruments à titre gratuit aux artistes-interprètes qui en font la demande. L'entreprise doit inscrire à un compte de réserve spéciale au passif du bilan une somme égale à la déduction opérée en application du premier alinéa. Cette somme est réintégrée au résultat imposable en cas de changement d'affectation ou de cession de l’œuvre ou de l'instrument ou de prélèvement sur le compte de réserve. L'entreprise peut constituer une provision pour dépréciation lorsque la dépréciation de l’œuvre excède le montant des déductions déjà opérées au titre des premier à quatrième alinéas.

Les sociétés bénéficient également d'une réduction d'impôt égale à 60% des versements effectués au profit d'association et de fondations culturelles.

0 commentaires

La qualité dans les espaces publics ...

 

Adoption des objectifs qualitatifs dans les lieux publics

 

Le projet culturel doit rester la priorité d'une politique respectueuse du contenu, et du rôle citoyen d’un espace public.

Aujourd’hui, la prise de conscience d’une identité artistique et culturelle, favorise  la reconnaissance des valeurs de connaissance et d’appréciation de la culture et de l’art.

 

Les différents lieux publics, visent à mettre en évidence, à partir d’œuvres d’art ou d'artisanat d'Art, l’importance d’une époque ou d’un style, d’un artiste ou d’une école etc ...

 

Une exposition est un outil de dialogue interculturel, ce qui implique un choix judicieux et demande une préparation spécifique.

Les échanges qui vont en découler passent par la médiation et  l'organisation de l'interface .

 

Une bonne sélection, assurera le succès d’un événement et jouera un rôle important entre le lieu et le public.

 

0 commentaires

VOUS ÊTES PASSIONNÉS D'ART ?

 

 

 

Bienvenue dans notre Blog

Passionnés d'art contemporain, ces pages sont écrites pour interpeller, pour réagir à la condition de tous les artistes.

Partageons et réagissons avec les différents acteurs de l'art et tous les publics sur l'actualité d'un milieu  particulier et pourtant si ouvert.

L'art n'est pas élitiste, il est accessible à tous et n'est pas réservé à une minorité !

0 commentaires